Nous utilisons des cookies afin de fournir la meilleure expérience web possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés notamment à vous offrir des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts ainsi qu’une navigation plus agréable. Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet. Pour en savoir plus et gérer ces paramètres, veuillez consulter notre politique relative aux cookies.
Avenue de Tervueren 2361150 Bruxelles (Woluwe-Saint-Pierre)
+32 2 771 43 79

AUDITION : QUAND L'OREILLE VIEILLIT

[18-06-2015]

Tests d’audition : Quand l’oreille « vieillit »

La presbyacousie correspond à une diminution des capacités auditives qui est d’ordre physiologique, c’est-à-dire qu’elle est due au processus naturel de vieillissement.
Bien qu’elle puisse se manifester dès l’âge de 40 ans, la presbyacousie est en effet surtout commune après 50 ans.
Ainsi, on estime qu’environ 60% des personnes de plus de 50 ans ont des difficultés d’audition.
Toutefois, tout le monde n’est pas affecté de la même façon : à âge égal, certaines personnes entendront mieux que d’autres...
En outre, certains facteurs peuvent influencer le phénomène de perte d’audition.
Parmi ceux-ci, relevons le cumul des traumatismes sonores. Cet élément joue un rôle très important dans l’apparition d’une presbyacousie précoce ; raison pour laquelle il est fondamental de protéger les enfants du bruit (et d’y sensibiliser les jeunes), afin de leur conserver une sorte de « capital sonore » (à l’image du fameux « capital solaire »).
Comment déceler que l’audition baisse ?
La presbyacousie n’apparait pas brutalement : dans un premier temps, c’est la perception des sons aigus qui sera moins fine, bien souvent sans que la personne ne s’en rende compte.
A un second stade, la personne éprouvera des difficultés à suivre une conversation dans un milieu bruyant.
C’est en général à ce moment précis que les patients consultent un ORL, une initiative à encourager car, si aucun traitement ne soigne la presbyacousie, des solutions existent pour mieux entendre et dès lors éviter une détérioration de la qualité de vie.
Quelles sont les solutions ?
Il n’existe pas de traitement médicamenteux pour empêcher la perte d’audition liée à l’âge.
Cependant, des solutions existent pour compenser les pertes auditives.
Après avoir effectué un test d’acuité auditive (une audiométrie), le médecin ORL pourra éventuellement vous recommander le port d’un appareillage auditif.
Cette mesure n’est pas systématique et dépend de divers facteurs, entre autres le seuil de perte auditive.
Bon à savoir : les prothèses auditives actuelles ont fait d’énormes progrès. Non seulement elles sont plus sophistiquées et performantes mais de plus elles sont devenues tellement discrètes qu’elles sont même parfois indécelables !
Une bonne raison pour ne pas se priver d’une bonne audition.

Un doute sur votre audition ? Consultez !
A Medicis, tous les ORL effectuent des tests d’audition.